Zoom sur les différents type de serrures

De nombreux modèles possibles

photo d'une porte blanche

Vous souhaitez remplacer les serrures d’une porte d’entrée, d’une porte intérieure, d’un bureau ? Selon vos besoins, le modèle de serrure variera grandement : en fonction du type d’installation souhaité, du mode d’ouverture, mais aussi du style de verrouillage… Focus sur les types de serrures existants et sur les critères qui vous permettront de faire un achat éclairé.


Serrure à encastrer ou serrure à appliquer ?

Ce sont les deux principaux modèles disponibles sur le marché. La serrure à encastrer , comme son nom l’indique, est un modèle interne qui se loge dans le champ d’une porte. Il est donc invisible à l'œil nu. Cependant, en fonction du modèle de la porte, de son épaisseur ainsi que de vos préférences esthétiques, il vous sera également possible d’opter pour une serrure à appliquer . Celle-ci s’installe tout simplement sur l’extérieur de la porte et son capot est donc visible.

Sachez qu’en fonction de l’orientation de la serrure de votre porte (à gauche ou à droite du battant) vous devrez être attentif au modèle de serrure à appliquer choisi. Vous n’aurez pas ce problème avec une serrure à encastrer, qui s’installe à gauche comme à droite, sans distinction.

Enfin, il existe également la serrure carénée . Celle-ci est assez similaire à une serrure à appliquer : elle possède un capot visible qui s’installe sur la porte. Cependant, ce modèle a la particularité de faire toute la longueur du battant. Pourquoi ? Afin d’offrir une solidité supplémentaire à la porte face aux intrus. Une serrure carénée est d’ailleurs toujours une serrure multipoints : son mécanisme doit donc être activé en différents points du battant.

Les deux autres modèles (serrure à encastrer ou à appliquer) peuvent, quant à eux, être monopoint ou multipoints .


Serrure monopoint ou multipoints ?

Bien souvent, vous aurez le choix entre ces deux modèles. Une serrure monopoint possède une seule pêne, cette partie métallique qui s’insère hors de la porte et la verrouille. Une serrure multipoints , en revanche, possède plusieurs points d’ancrage, autrement dit, plusieurs pênes. Elle est donc plus sûre, car les pênes seront disposés sur le pourtour de la porte afin d’assurer sa solidité face aux tentatives d’intrusion. Une serrure multipoints peut ainsi être dotée d’un nombre croissant de pênes, ou points de verrouillage : au minimum 3 points, mais on trouve sur le marché des modèles pouvant atteindre 5, 7 ou 9 points de verrouillage .

Quel qu’en soit le nombre, il suffira toujours d’un tour de clé central pour enclencher simultanément tous les points de verrouillage de votre serrure.


Les types de fermeture possibles

Non seulement les serrures se distinguent par leur mode de fermeture extérieure, mais la manière dont elles verrouillent une porte variera également. On répertorie ainsi différents modes de fermeture, qui non seulement présentent des niveaux de sécurité différents, mais peuvent également être plus ou moins adaptés à différents types d’ouvertures.

La serrure à points

Serrure monopoint, à 3 ou 5 points... Le système est similaire, seul le nombre de points d’ancrage change. Une serrure monopoint offrira d’ordinaire une protection passable, mais toujours efficace. Elle sera souvent moins chère qu’une serrure multipoints, plus facile à placer et à remplacer et pourra en outre être posée sur de nombreux types d’ouvertures : porte intérieure, portail, portillons de jardin.... Cependant elle est déconseillée pour les voies d’accès majeures, comme la porte d’entrée.

À contrario, une serrure multipoints, avec différents points de verrouillage le long de la porte, présente une plus haute sécurité. Les points d’ancrage sont ainsi situés en haut, en bas de la porte, ainsi que, pour les serrures à 5 points, le long du battant. Plus coûteuses, les serrures multipoints sont conseillées pour les voies d’accès d’entreprises, d’immeubles, ainsi que les portes blindées et celles de coffre-forts.

La serrure à crochet

Cette serrure se distingue résolument de ses homologues par une absence de pêne, remplacée par un crochet. Il arrive également qu’elle ne comporte pas de cylindre. Facile à actionner, elle ne demande pas toujours de clés ; il suffit d’actionner la poignée dans l’un ou l’autre sens pour l’activer.

Résistante à l’humidité et au froid, elle ne se grippe pas facilement. Elle est très souvent utilisée pour sécuriser les portes coulissantes et les baies vitrées qui donnent sur l’extérieur. Cependant, son mécanisme simple n’offre pas un niveau de protection très important.

La serrure batteuse

Cette serrure, toujours monopoint, est l’un des modèles les plus simples. Son pêne, ou parfois son crochet, sont activés lorsqu’on tourne la clé dans son cylindre. Très basique, elle est utilisée pour fermer les boîtes aux lettres, ou les portes de placards. Vous l’aurez compris : cette serrure est plus pratique que sécuritaire.

La serrure à fouillots

Cette serrure comporte un axe qui relie les poignées présentes de part et d’autre du battant. Elle peut être associée à un cylindre pour plus de sûreté. C’est une serrure que l’on posera facilement sur des portes intérieures.

Bon marché, cette serrure est très populaire. Elle est facile à remplacer et disponible en une large variété de modèles et coloris, ce qui en fait une serrure très esthétique, adaptable à de nombreux styles.

La serrure à crémone

Ce modèle de serrure est d’ordinaire posé sur les fenêtres à double battant, ou les modèles à oscillo-battant. Elle peut également être utilisée sur les portes-fenêtres ainsi que sur les serrures multipoints. Deux tringles activées par des pignons permettent le verrouillage ou le déverrouillage du système.

Facile à poser, très bon marché, elle n’a pas besoin de clé pour être ouverte. Cependant, elle a tendance à se gripper avec l’âge et résiste mal à l’usure ou au temps qui passe. Elle présente en outre un niveau de sécurité très faible et peut aisément être forcée.


Les différents modes d’ouverture

Quand on pense “serrure”, on pense également “clé”. Bien que de nombreuses serrures soient effectivement actionnées par ce moyen, les nouvelles technologies permettent d’innover en la matière et d’améliorer encore la sécurité des bâtiments.

La serrure à clé

C’est probablement le plus répandu des modèles : une clé s’insère dans le cylindre, se tourne et déverrouille ou verrouille la porte. Il existe de nombreux types de serrure à clé : clé plate, clé à bille, clé de haute sécurité, clé de porte blindée, clé passe-partout… Une serrure à clé peut être à mécanisme ou à cylindre (également appelé "barillet" ou “canon”).

La serrure à code

Il s’agit d'un type de serrure surtout utilisé par les entreprises. La serrure est dotée d’un boîtier électronique avec clavier, sur lequel il faut taper un code secret afin de déverrouiller la porte.

La serrure connectée

Intégrée à votre système domotique, elle s’ouvre à partir d’une application mobile installée sur votre téléphone. Elle peut être activée à distance et permet également de garder une trace des allées et venues via la porte.

La serrure à carte ou à badge

Très utilisée dans les hôtels et les collectivités, elle permet d’activer l’ouverture de la porte directement, si elle est magnétique, ou via un ordinateur central, qui active l’ouverture à distance. Les cartes peuvent être facilement remplacées et permettent également de garder une trace des passages.

La serrure biométrique

Ce type de serrure est très peu utilisé chez les clients privés, mais peut néanmoins se révéler utile dans certaines entreprises ou bâtiments de haute sécurité. Elle nécessite une empreinte digitale, rétinienne ou une reconnaissance faciale pour être déverrouillée.

La serrure anti-panique

Très souvent, cette serrure est utilisée dans les structures publiques ou devant contenir un nombre important de personnes. En cas de mouvement de foule, suite par exemple, à une fuite face à un incendie, ce type de serrure pourra être déverrouillé en actionnant une barre horizontale. Son installation est obligatoire dans certains lieux publics et doit répondre à certaines normes. Elle se déverrouille automatiquement en cas de coupure de courant.